Autobiographie initiatique: rencontre avec Morihei Ueshiba
Expérience Initiatique

Partie I / Autobiographie initiatique



Daniel STIENNON a passé 7 ans auprès du Dr LEFEBURE. Il est devenu son héritier spirituel suite à l’initiation transmise par le Dr Lefebure. Aujourd’hui, Directeur des Éditions PHOSPHÉNISME et de l’École du Dr LEFEBURE, Il est aussi Conférencier et professeur de Phosphénologie depuis 1986, intervenant au CÉNAT (section d'études des phénomènes et énergie subtils) et Professeur consultant dans les plus hautes sociétés secrètes.

 

 

"Je n'ai que peu l'habitude de me mettre en avant. Mes amis, mes proches le savent. Ils savent que je maîtrise ce dont je parle. Ceci d'une manière bien plus parfaite que la plupart des pratiquants ou récits de voyageurs de l'astral dont les livres sont publiés en grande librairie depuis des années. Alors face aux abus, pour transmettre l’évidence et ce bien commun de l’humanité - l’initiation - je quitte et sors de ma réserve. Pardon ! Nous quittons et sortons de notre réserve. Il est rare que des initiés le fassent, mais cela devient nécessaire. Il nous faut sortir de la forêt, des temples, de notre anonymat."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je vais vous faire une confidence et vous narrer l’une des expériences initiatiques personnelles que j’ai vécue grâce à la pratique du Phosphénisme.

Dans ma jeunesse, j'ai pratiqué à un haut niveau l'Aïkido dans l'école de Me Soulenq (7ème Dan) où j’occupais le poste le chef instructeur et où j'avais la responsabilité de la formation des futurs instructeurs et professeurs.

Puis, la vie faisant, un jour j'ai quitté cette fonction après avoir découvert les travaux du Dr LEFEBURE et sa méthode « le Phosphénisme ». (Vous trouverez sur Internet un site : www.phosphenisme.com, que j'ai créé et qui la présente. Cette méthode recouvre trois aspects : la pédagogie, le développement individuel et les techniques initiatiques.

 

C'est par l'application des techniques de cet enseignement que j'ai obtenu tout d'abord de nombreux rêves conscients, rêves durant lesquels chacun conscience que l'on est en train de rêver et où l'on se dit : « mais ! je suis en train de rêver ». Puis des rêves dirigés ; puis des rêves appelés en ésotérisme “ voyage astral ”, rêves durant lesquels on perçoit des êtres et des univers habituellement invisibles.

 

Cela étant, j'ai donc abandonné complètement la voie du tatami et vingt ans se sont écoulés sans qu'à aucun moment je ne repense à cette époque. C'était un peu comme si elle avait appartenu à ma petite enfance avec mes soldats et mes billes, classée au même titre dans ma mémoire.

 

Alors que l'idée même de l'Aïkido avait et cela depuis bien longtemps complètement disparu de mes pensées, une nuit où j'étais en expérience (voyage astral), j'ai eu l'incroyable surprise de voir apparaître le Maître Morihei Ueshiba fondateur de l'Aïkido.

Je médite beaucoup sur la vie des Maîtres qui sont parvenus à des Révélations notamment à l'ILLUMINATION. Elle n'est pas la lumière perçue, provoquée par des décharges de synchronisations des cellules nerveuses du cerveau, dans les zones visuelles de celui-ci. Ce que beaucoup prennent pour une atteinte de l'illumination montrant leur ignorance de la Voie et des expériences initiatiques.

 

Le plus important sont les effets provoqués par ces décharges, ces “ éblouissements intérieurs ”, et les conditions qui ont permis aux maîtres véritables (et non pseudo éveillés) de parvenir à “ la grande Expérience ”. Toutefois, jamais, à aucun moment, mes pensées n'ont été dirigées vers des maîtres asiatiques.

Imaginez alors ma surprise lorsque, au beau milieu de ma nuit, je me suis retrouvé lucide dans un environnement que je ne connaissais pas, avec une acuité de la conscience toute particulière ! C'est là que m'est apparu le Maître, rayonnant d'énergie. J'étais si proche de lui que je pouvais sentir son énergie particulière. Une énergie ayant un mouvement ascendant et descendant simultané, c'était grandiose.

Même sans aucune pratique particulière, vous avez au moins une fois fait l'expérience en rêve de tomber dans un trou noir la nuit. Une chute à grande vitesse comme dans un puits sans fond, dans un néant, qui provoque en vous une émotion si forte que vous vous réveillez bien souvent avec une palpitation. Mais, si vous arrivez à contrôler votre émotion et que vous vous dites « maintenant je veux remonter », vous remontez à une vitesse aussi vertigineuse que fut la descente.

 

Mais est-il possible de faire les deux en même temps!?!

C'est très exactement ce type de sensations que m'a provoqué le Maître.

 

Lors de cette “ rencontre ”, quelques interrogations m’ont traversé l'esprit : comment est-il possible de faire monter une énergie et la faire descendre en même temps, donc dans deux directions diamétralement opposées et cela durant plusieurs heures ? Je n'ai toujours pas la réponse, mais je sais maintenant que cela est du domaine du possible. Que cette énergie s'appelle Ki, Chi ou Kundalini etc.

 

Pour ma part, je sais la faire monter, mais je serais bien incapable, à la date d’aujourd'hui, de l'envoyer dans deux directions opposées, un peu comme si je voulais, avec elle, lier la terre et le ciel en même temps.

 

Pour bien comprendre, prenons un exemple simple. Tout le monde a au moins une fois dans sa vie rêvé qu'il tombait dans le néant, qu'il tombait dans un puits sans fond. Cette “ chute ” provoque toujours un fort sentiment émotionnel et beaucoup se réveillent avec des palpitations. Bien sûr, ceux qui ont la connaissance du Phosphénisme et de ses techniques initiatiques comprennent qu'il s'agit d'un changement de plan de conscience et recherchent ce type de sensations afin de pouvoir approfondir certaines expériences d'extension de conscience, encore appelées voyage astral. Mais pour ceux qui n'ont pas cette connaissance ceci se traduit la plupart du temps par une forte décharge émotionnelle.
Inversement, il peut arriver également à n'importe qui sans technique ou préparation particulière de rêver qu'il s'élève dans les airs à plus ou moins grande vitesse.
Jouer à Superman et voler au-dessus de paysages ou dans un environnement inconnu.
Nous avons donc là deux phénomènes diamétralement opposés, d'un côté on rêve d’une chute dans le néant et de l’autre on rêve que l'on s'élève comme en direction du Soleil ou de la Lune à des vitesses qui peuvent être vertigineuses.

Mais il est impossible de faire les deux en même temps, ce serait comme marcher en avant tout en reculant simultanément en arrière. Bien sûr, le monde de l'esprit a des possibilités bien plus étendues que le monde physique mais il n'empêche que même des experts (notamment les Phosphénistes) du monde subjectif, des extensions de conscience ou de ce que l'on appelle en ésotérisme le voyage astral sont bien incapables de réaliser ces deux expériences simultanément, en même temps.

 

 

De ce “ contact ” est ressorti autre chose, un peu comme si le Maître cherchait à me faire comprendre que cette énergie qu'il avait éveillée, il l’avait faite passer dans son activité quotidienne, à savoir la pratique d'un art martial. Mais que, s'il n'avait pas été baigné dans cette obédience, il l'aurait transposée dans une autre pratique.

Du moins, c'est l'intuition très nette que j'ai eu sur le moment car n'oublions pas que le monde de l'esprit est inverse du monde de la matière, en voici un exemple simple. La matière tombe en se contractant et l'esprit s'élève en se dilatant.

Pour communiquer avec une personne nous utilisons le langage qui met en mouvement nos lèvres. Par inversion lors d'un simple rêve dans lequel nous parlons sans que les lèvres ne bougent, la communication s'établit par ce que l'on pourrait appeler la télépathie. Pour s'en rendre compte il suffit tout simplement d'observer le contenu de son rêve lorsque l'on côtoie durant celui-ci une personne.

 

La loi de l’attirance

 

Pourquoi une telle rencontre ?

Je l'ignore, à moins que tout ce que l'on fasse dans la vie ne suive un cheminement… Pourquoi faisons-nous telle ou telle chose, sommes-nous attirés par telle ou telle chose qui au final nous mène sur notre chemin de vie…

Les constellations de notre monde sont des portails dimensionnels vers une autre réalité.

Je médite souvent en pensant à la constellation du Sagittaire afin d'y retrouver le Dr LEFEBURE et d'autres grands Maîtres qui étaient dans la voie Initiatique (d'après les enseignements traditionnels initiatiques, la méditation sur la constellation du Sagittaire facilite (grâce entre autres, à l’oscillation en zigzag du point de concentration) ce rapprochement, ce contact avec certains types de Maître), mais à aucun moment je ne me serais imaginé y rencontrer le Maître Morihei Ueshiba.

Au réveil, et durant les mois qui ont suivi j'étais empli d'une énergie absolument incroyable. Je sentais en moi l'Énergie Vitale qui circulait dans tout mon corps, dans mes organes, mais également autour de moi un peu comme si mon corps éthérique avait atteint une densité quasiment palpable par mon entourage. Certaines personnes m'ont d'ailleurs fait remarquer que lorsqu'elles s'approchaient trop près de moi elles avaient l'impression d'une séparation entre leur esprit et leur corps. Comme si ma simple présence suffisait alors à provoquer chez elles un phénomène de dédoublement ou d'extension de conscience.

À plusieurs reprises, dans la journée et durant les nuits, je fus réveillé par des courants d'énergie qui traversaient mon corps. En même temps s'imposait à moi la perception de certains organes anatomiques avec le sentiment aigu que ces courants d'énergie les vivifiaient. Il est certain que celui qui arrive à maîtriser ses énergies internes obtient une résistance physique bien plus importante.